“Nous avons eu des résultats intéressants au niveau de la coordination des gestes et au niveau de la gestion des troubles du comportement. En proposant à chaque résidant une activité qui fait appel à sa mémoire ancienne – une activité chant par exemple pour une personne qui faisait partie d’une chorale, mettre le couvert chaque soir pour une personne qui avait l’habitude de préparer le repas – nous détournons l’obsession qui génère de l’anxiété et un trouble du comportement. “